06 janvier 2007

L'onciale

Apparue aux 2ème et 3ème siècles en Afrique du nord, elle présente des affinités avec l'onciale grecque, que les premiers chrétiens adaptèrent alors. Elle devient l'écriture officielle" de l'Eglise chrétienne en 313 avec l'adoption du christiannisme. En effet, elle est le fruit d'une volonté politiuqe dont le souci permanent consiste à diffréencier la forme des textes sacrés de celle de textes "paîens" tracés en Rustica. On distiingue trois forme différentes d'Onciale qui correspondent à trois grandes périodes:
-l'onciale romaine aux 4ème et 5ème siècles
-l'onciale classique au 6ème siècle
-l'onciale tardive du 7ème au 9ème siècle.
Dès le 4ème siècle, elle s'impose comme la graphie de prédilection des ouvrages de luxe et des textes sacrés et devient l'écriture monastique romane.

Son nom vient du latin "uncia" qui signifie once. C'est à Saint Jérôme qui jugeait cette écriture abérante que l'on lui doit son nom depuis le 3ème siècle.
On peut trouver quatresdéfinitions différentes pour expliquer un tel nom.
Tout d'abord celle du calligraphe David Harris pour qui c'est un terme ironique contestant la pratique courante de gaspiller du parchemin pour faire des letrtres de grand module.
On trouve également une explication relative au fait qu'au Moyen Age l'on payait une once d'or par livre.
Une définition improbable consiste à dire que chaque lettre pesait une once d'or.
Enfin, l'once est aussi une mesure de longueur qui équivaut à 2 centimètres, mais en réalité aucune lettre ne fait jamais cette largeur.

L'onciale se caractérise pardes lettres rondes et fonctionnelles,  une absence d'empattement élaboré et une évolution des formes influencé notablement par des facteurs tels que l'emploi du vélin et la cursivité.

Posté par mimine8 à 21:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur L'onciale

Nouveau commentaire