Calligraphie

29 octobre 2007

Fête de la poste

A l'occasion de la Fête de la poste, le 20 septembre dernier, j'ai pu faire une petite exposition et animation de calligraphie à la poste de Chelles dans le 77. Bilan de cette journée : quelques menues réalisations et prises de contact avec des personnes qui semblaient intéressées, reste à voir s'il y aura retour.
Pas de photos pour l'instant mais ça viendra si j'arrive à les récupérer.

Posté par mimine8 à 20:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]


07 janvier 2007

Commande

HPIM1547Voici la réalisation des deux cadres avec lettrines que l'on m'avait commandé au marché de Noël et que j'ai remis à sa commandaire juste à temps pour qu'elle puisse l'offrir à Noël.

Posté par mimine8 à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2007

Supports d'écriture

Les supports d'écriture traditionnels sont le papyrus et le parchemin. On trouve aujourd'hui également du papier parchemin,doté de quelques marbrures, appelé aussi "peau d'éléphant" bien moins honéreux que ce dernier et qui existe en une large gamme de couleur.
Le papier aquarelle est un support qui se prête lui aussi particulièrement bien à la calligraphie, et le papier calque offre lui des possibilités intéressantes de transparence, tout dcomme le verre.
Il est également possible d'écrire sur du bois à condition de l'avoir bien poncé au préalable et sur le cuir.

Posté par mimine8 à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Outils pour calligraphier

Utilisés depuis l'Antiquité, le calame (confectionné avec un roseau) et la plume d'oie sont les outils d'écriture traditionnels du calligraphe par excellence, mais on leur préfère depuis longtemps les plumes métalliques à bec droites et biseautées, plus faciles à magner.
Mais on peut aussi calligraphier avec le stylo-plume calligraphique, très pratique grâce à sa réserve d'encre, un feutre de calligraphie, un pinceau, un tire-ligne, une plume poster ou un bouchon.
L'automatic pen, un parallel pen ou bien encore le cutter et le cola pen (fait avec une canette de cocacola ) sont eux des outils qui  offrent beaucoup de possibilités en calligraphie contemporaineset les effets de couleur permis sont des plus surprenants.
Les outils d'écriture possibles n'auront que pour seule limite votre imagination...

Du point de vue des couleurs, il est possible d'utiliser des encres, des aquarelles, des gouaches diluées, de la peinture acrylique, à l'huile ou encore préparer ses propres couleurs à l'aide pigments comme au Moyen Age.

Posté par mimine8 à 23:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

La Ronde

A la Renaissance, suite à la chancelière, les calligraphes tentent de faire une écriture toujous plus belle et plus sophistiquée, ce qui ne va pas sans déformation. En 1659, Colbert pour réagir "on ne lit plus rien", souhaite un modèle que tout le monde utilisera. L'écriture ronde ou l'écriture des français est ainsi mise en place au 18ème siècle par Barbe d'Or.
Cette écriture est simple, lisible et élégante. Elle se rapproche de l'écriture italienne bâtarde qui elle est cependant penchée
on peut également citer la ronde de Charles Paillasson, que l'on peut voir dans l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert.

Posté par mimine8 à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



La Chancelière

La Chancelière est une écriture italienne de la renaissance qui intervient pour casser le style très cassé de la gothique. Elle est destinée à des petits manuels d'écriture pour la bourgeoisie qui sont des ouvrages didctiques. On peut citer notamment Arrghi et Palatino, calligraphes italiens renommés de ces manuels. Ces ouvrages comportaient de la gestique puis un apprentissage des lettres et enfin des mots et des phrases. Cette écriture étairt réservée à l'origine à la chancellerie vaticane et est sobre, très lisible et dépourvue de paraphes. Elle se caractérise cepêndant par une forte inclinaison des lettres.

La Cancelleresca qui est une variante de la Chancelière est fut très employée par Palatino, notaire puis secrétaire d'un groupe humanistique de Paul III, l'Academia dei Sclegnati. L'écriture prend forme au cours du 15ème siècle. Il s'agit sans doute d'une évolution de l'écriture humanistique plus cursive ou de l'écriture gotrhique de la chancelerie du Vatican. Peu décorée, elle connaît un grand succès auprès des intellectuels et se répand très vite en Italie, jusqu'au milieu laïc. Elle est ensuite enjolie par les écrivains et se répand dans toute l'Europe grâce à la guerre.

Posté par mimine8 à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La gothique

Apparue au 13ème siècle et développée jusqu'au 20ème siècle, la gothique fut mise en place par des imprimeurs. On distingue environ 150 gothiques différentes.

Parmi les plus connues, on peut citer tout d'abord la gothique textura quadrata, également appelée Black letter. Elle doit son nom de "textura" à sa trame d'aspect régulier. elle représente un changement révolutionnaire das la calligraphie après des siècles d'insistance sur la clarté de la lettre, l'accent est mis sur la texture générale de la page. Elle apparaît au 13ème siècle, à la naissance des universités, quand la calligraphie sort des monastères, ce qui explique la proffusion de cette écriture. Elle est en effet utilisée dans les livres de cuisine, de chasse  Livre de chasse de Gaston Febus), les herbiers, les romans courtois et les livres d'heures.De petit calibre, cette écriture se carctérise par des lettres droites et rigoureuses qui deviennent d eplus en plus élégante avec les siècles (jusqu'au début 16ème).

livre_de_chassePage du livre de chasse de Gaston Febus

La gothique fraktur est elle un mélange de cursives germanique et de textura quadrata. On dénote le premier exemple de ectte écriture vers 1400. Assez lisible, son nom qui provient de fractus, signifie brisé. Elle est très utilisée en imprimerie au 16ème siècle. Il existeplusieurs fraktur: la classique et la Schwabacher, cette dernière plus cursive est la bâtarde allemande. Elle est utilisée jusqu'au début du 20ème siècle surtout chez les protestants du Nord de l'Allemagne en opposition aux écritures italiennes.

La gothique bâtarde, également nommée bâtarde flamande ou bouguignonne, est en usage en France à la Cour des ducs de Bourgogne jusqu'à la Renaissance. C'est une écriture mixte entre cursive et livresque. Elle appaâît dès la seconde moitié du 14ème siècle ete st usitée jusqu'au milieu du 16ème mais elle connaît son âge d'or au milieu du 15ème siècle.
En 1529, Geoffroy Tory, qui est promu imprimeur du roi l'année suivante, publie Champfleury - Art et Science de la vraie proprtion des lettres qui est un manuel d'initiation et d'apprentissage.
Il s'agit de lettres robustesqui créent un texte condensé et rythmé.

Posté par mimine8 à 22:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

La Foundational Hand

C'est au britannique Edward Johnson que l'on doit la Foundational hand au 20ème siècle. Etudiant en médecine, il recopie les enluminures et calligraphies au British Museum et écrit avec une pume carrée dès 1897. En effet, désireux de créer une écriture contemporaine simple, dans le contexte d'une nouvelle philosophie promue par le mouvement Arts and Crafts, il s'inspire d'un manuscrit de 966, le psautier de Ramsey, écrit en caroline angalise. Il publie Writing and Illuminating and Lettering en 1906.

Cette écriture très lisible, se différencie de la minuscule caroline par ses empattements à pointes vives.

johnson

Posté par mimine8 à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Caroline

Apparue à la fin du 8ème siècle et début du 9ème siècle, la caroline fut instaurée par Charlemagne aidé d'érudits, tels que le moine anglo-saxon Alcuin, pour montrer qu'il avait sa propre écriture,comme symbole d'une puissance politique, dans un contexte de renaissance artistique et intellectuelle ( la Renaissance carolingienne).
Elle tire son appellation du nom même de l'empereur qui signifie carolus magnus.

Cette écriture minuscule de petit module, simple, avait pour rôle d'aider à communiquer clairement. Elle emprunte à l'onciale ou la rustica pour le début des phrases. Les ascendantes de ses lettes se caractérisent par des renflements, tandis que le "i" et le"r" présentent des apex.

Le manuscrit de Godescalc (781-783) de l'Ecole du Palais d'Aix la Chapelle est un manuscrit de référence pour cette écriture.

Posté par mimine8 à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'onciale

Apparue aux 2ème et 3ème siècles en Afrique du nord, elle présente des affinités avec l'onciale grecque, que les premiers chrétiens adaptèrent alors. Elle devient l'écriture officielle" de l'Eglise chrétienne en 313 avec l'adoption du christiannisme. En effet, elle est le fruit d'une volonté politiuqe dont le souci permanent consiste à diffréencier la forme des textes sacrés de celle de textes "paîens" tracés en Rustica. On distiingue trois forme différentes d'Onciale qui correspondent à trois grandes périodes:
-l'onciale romaine aux 4ème et 5ème siècles
-l'onciale classique au 6ème siècle
-l'onciale tardive du 7ème au 9ème siècle.
Dès le 4ème siècle, elle s'impose comme la graphie de prédilection des ouvrages de luxe et des textes sacrés et devient l'écriture monastique romane.

Son nom vient du latin "uncia" qui signifie once. C'est à Saint Jérôme qui jugeait cette écriture abérante que l'on lui doit son nom depuis le 3ème siècle.
On peut trouver quatresdéfinitions différentes pour expliquer un tel nom.
Tout d'abord celle du calligraphe David Harris pour qui c'est un terme ironique contestant la pratique courante de gaspiller du parchemin pour faire des letrtres de grand module.
On trouve également une explication relative au fait qu'au Moyen Age l'on payait une once d'or par livre.
Une définition improbable consiste à dire que chaque lettre pesait une once d'or.
Enfin, l'once est aussi une mesure de longueur qui équivaut à 2 centimètres, mais en réalité aucune lettre ne fait jamais cette largeur.

L'onciale se caractérise pardes lettres rondes et fonctionnelles,  une absence d'empattement élaboré et une évolution des formes influencé notablement par des facteurs tels que l'emploi du vélin et la cursivité.

Posté par mimine8 à 21:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



Fin »